Du Lifting cervicofacial au microlift, 

par le Docteur Vladimir Mitz

Chirurgien esthétique à paris

 

FacebookMySpaceTwitterDiggDeliciousStumbleuponGoogle BookmarksRedditNewsvineTechnoratiLinkedinMixxRSS FeedPinterest

Articles

Lifting visage -smas lifting -microlift

face lift procedure according to vladimir mitz,what else?

Un lifting cervicofacial à la vladimir mitz,qu’est ce que c’est ??

c'est aussi l'utilisation du SMAS,que j'ai décrit en 1974!!

il permet un lifting biplan très naturel!

c'est aussi ,très à la mode,les liftings partiels:MINILIFT,softlift, LIFTING LEGER, LIFTING CONTOUR ,fils crantés,etc

ces minilifts sont utiles en reprise 1 an apres le premier un peu distendu(5% des cas),

ou chez une patiente jeune qui souhaite un lifting léger et d'effet rapide sans trop de soucis post op,

ou encore chez des patientes âgées et fragiles pout lesquelles seul un geste minilift est concevable!! 

 

C’est un lifting qui répond à 3 impératifs !!

 

  • 1)il doit donner un résultat naturel : c'est-à-dire que personne ne doit remarquer qu’une opération rajeunissante a été pratiquée…au grand dam des patients qui paradoxalement aimeraient bien que cela se remarque quand même,mais sans se voir ;pour ce faire, les cicatrices doivent être surtout cachées à l’intérieur de l’oreiile,… même chez l’homme ;
  • 2)un lifting du visage qui est biplan :c’est un lifting ou la peau et le smas(Systeme Musculo Aponevrotique Superficiel,que j’ai décrit en 1973,avec l’équipe de paul TESSIER),sont redrapés selon des vecteurs différents ,harmonieux et adaptés : on peut ainsi remonter les bosses et retapisser les creux,sans effet de retension exagéré qui donne au visage un caractère figé ;Ce lifting biplan interesse aussi la région du cou ;il permet une retension de la peau et des muscles profonds qui sont repositionés ;un dégraissage du cou par lipolift initial peut être utile !
  • 3)un lifting volumateur avec greffes dermograisseuses dans les aires atrophiques(sillons nasogéniens,levres, creux des joues :c’est un tres bon moyen rajeunissant(et écolo !)pour se refaire avec soi même que d’utiliser ses propres cellules graisseuses…

Un lifting à la vladimir mitz dure dix à quinze ans en moyenne ;5% des patients observent néanmoins une dégradation des résultats entre 6 mois et 1 an postop :ils prennent un coup de vieux d’un coup ;il faudra leur faire une retouche à un prix ajusté !!

 

Contactez moi via mon site officiel pour un rendez-vous personnalisé :vladimir-mitz.com

Flag Counter

 

a natural look,a biplanar work,a long lasting effect!!

  Lifting Paris

 

 

 

 

 

 

microlift mitz avantmicrolift mitz avant 

microlift mitz après  microlift mitz après

 

 

 

 

Les muscles mimiques ou d'expression du visage

un article de futura sciences:

https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/medecine-lifting-cervico-facial-avantages-inconvenients-dr-mitz-75319/

SANTÉ

Lifting cervico-facial, avantages et inconvénients, par le Dr Mitz

ACTUALITÉClassé sous :MÉDECINE , CHIRURGIE ESTHÉTIQUE , LIFTING
 
Lire la bio

Vladimir Mitz

Chirurgien esthétique

 
 

Le lifting cervico-facial a été introduit comme solution chirurgicale au début du XXe siècle et il est devenu très rapidement une arme de rajeunissement extrêmement demandé, y compris avant la seconde guerre mondiale. La chirurgienne française Suzanne Noël, extrêmement novatrice, a même pu rattraper un lifting raté aux États-Unis chez la célèbre actrice Sarah Bernhardt !

Une meilleure connaissance anatomique des structures du visage, et notamment la description du Smas (Système musculo aponévrotique superficiel de la face) par Vladimir Mitz en 1976 a permis de réaliser des liftings à plusieurs étages. Retendre séparément la peau et les structures plus profondes contribue à augmenter la puissance du listing tout en gardant un aspect naturel et homogène au visage. Puis l'endoscopie faciale est apparue afin de diminuer les cicatricesconsécutives au lifting, mais il n'a pas fait long feu car dans ces techniques on n'enlève pas de peau ! Plus récemment les traitements volumateurs (qui visent à augmenter la rondeur du visage) sont venus encore davantage contribuer au rajeunissement effectif d'un visage creusé, vieilli ou ridé !

La gravité et la distension élastique dermique provoque des amas graisseux et des excès cutanés du visage. © Dr Mitz, tous droits réservés

Les patients qui demandent un lifting se manifestent de plus en plus jeunes, ce qui nous a obligé à inventer des techniques totalement nouvelles comme le microlift qui vise à concurrencer les fils tenseurs.

 

Quel est le but d'un lifting cervico-facial ?

Actuellement ce que demandent les patients en matière de rajeunissement du visage est un résultat qui comporte trois caractéristiques principales :

  • un résultat parfaitement naturel, c'est-à-dire que ni les proches ni l'entourage, ni ceux qui travaillent autour des patients opérés ne doivent remarquer quoi que ce soit si ce n'est un caractère de bonne mine apparente ;
  • une opération qui se déroule si possible en ambulatoire avec le minimum de pansement et des soins postopératoires réduits pour ne pas se soucier d'avoir à enlever des agrafes désagréables à retirer ;
  • des résultats durables au maximum, sans trop approfondir la technique utilisée par le chirurgien, afin de réduire les frais d'une opération qui demeure néanmoins la plus chère parmi les opérations de chirurgie esthétique connues. 

Quelle est la différence entre une intervention chirurgicale et un geste de médecine esthétique dans le cadre d'un rajeunissement facial ?

La médecine esthétique a beaucoup progressé en matière de rajeunissement facial et elle comporte essentiellement trois possibilités thérapeutiques :

  • les injections volumatrices à base d'acide hyaluronique qui permettent de remplir les rides et de gonfler les tissus mais en quantité modérée. L'acide hyaluronique a supplanté les anciennes injections de silicone huileux, qui se sont révélés catastrophiques au bout de quelques années à cause de la migration de l'huile de silicone, donnant des tissus lourds et boursouflés, notamment au niveau des lèvres injectées, ce qui se faisait beaucoup il y a quelques années. Actuellement, le traitement volumateur fait également appel au lipofilling qui est la greffe de la graisse du patient, prélevée à un endroit du corps pour être distribuée ailleurs. La prise de ses greffonsest aléatoire, entre 30 à 50 % seulement prendront. On peut donc être amené à répéter la procédure, mais l'avantage écologique est certain, puisqu'il s'agit d'un traitement pris sur vous pour vous-même !
  • la suppression des hypercontractions musculaires grâce au Botoxdont il existe différents types et variétés d'injection : le Botox permet d'annuler la contraction musculaire responsable des rides du front, de la ride du lion et de la patte d'oie, mais aussi au niveau des fanons du cou, site de l'hypercontraction des muscles peauciers du cou, responsables de la grimace et des plis d'amertume, qui courbent le coin des lèvres vers le bas ;
  • les fils tenseurs : leur mise en place consiste à créer des sortes de jarretelles sous-cutanées pour retendre la peau sans laisser de cicatrices. Cette technique très astucieuse, inventée par Sulamanidze, a connu un développement considérable ces dernières années mais la durée d'efficacité des fils tenseurs n'excède pas 18 mois à deux ans au grand maximum. Ils ne donnent pas des résultats spectaculaires comme ceux de la chirurgie avec une résectioncutanée des téguments distendus.
À gauche, profil de visage avant lifting cervico-facial biplan. À droite, profil de visage un an après lifting cervico-facial biplan. © Dr Mitz, tous droits réservés

La chirurgie esthétique avec bistouri a une ambition différente

Elle vise à redistribuer les tissus qui se sont déplacés à cause de la gravité, surtout en position debout ou assise. Elle comporte donc une phase d'incision pour aborder les structures cutanées et les couches plus profondes, afin de tout replacer dans une position plus satisfaisante, l'ablation de la peau excédentaire, qui est comme un revers de pantalon qui se serait défait, constitue un ajustement efficace par la voie du bistouri. Cette opération est donc techniquement plus complexe que les fils tenseurs, elle comporte des inconvénients, parfois des risques, mais les résultats vont bien au-delà de ce que peut réussir la médecine esthétique.

Quel est le principe technique d'une opération du lifting CF moderne ?

Il existe plusieurs techniques de lifting cervico-facial, qui sont adaptées parfois à des étages de dégradation du visage, qui peuvent être plus importantes que d'autres par exemple le front, le milieu du visage ou le cou. Mon choix personnel est de pratiquer des liftings biplans, ce qui implique de retendre la peau et de replacer les structures plus profondes telles que le Smas (qui est un filet répartiteur des tensions musculaires en profondeur). C'est un peu comme si la femme de ménage retendait la couverture du lit, sans omettre de replacer les oreillers et de retendre les draps de couverture du matelas.

Il s'agit d'une opération relativement importante, qui dure entre deux heures trente à quatre heures selon la difficulté des cas. Les cicatrices sont situées autour de l'oreille à la lisière des cheveux et si possible à l'intérieur du tragus qui est la petite bosse cartilagineuse juste en avant de l'oreille. Ainsi, peut-on parler de cicatrice quasi invisible en bout de course de la cicatrisation.

Parfois nous sommes obligés d'associer d'autres techniques afin de rajeunir plus globalement le visage comme : dégraisser le cou liposuccion (lipolift), augmenter le volume des pommettes, corriger le creux des joues ou des tempes, intervenir aussi sur les paupières supérieures ou inférieures ou les quatre paupières et plus rarement pratiquer une rhinoplastie de rajeunissement ou augmenter les lèvres et les sillons nasogéniens par un micro lipofilling.

Le lifting cervico-facial biplan a une durée de vie moyenne de 8 à 15 ans en fonction de la qualité des fibres élastiques dermiques, et du mode de vie plus ou moins tourmenté par l'abus d'alcool ou le tabac. Il est possible dans certains cas de pratiquer des liftings appelés segmentaires, c'est-à-dire qui ne portent que sur un étage : lifting temporal, lifting facial supérieur, lifting cervical (du cou) isolé. Ces interventions parcellaires sont particulièrement utiles dans le cadre d'une retouche après un premier lifting qui se relâche.

Le micro lifting que j'ai récemment décrit s'adresse à ses opérations de retouche après un premier lifting cervico-facial, ou bien à des patients jeunes commençant à se plaindre de bajoue ou d'une peau flasque au niveau du cou et du visage. Il est beaucoup plus léger et peut se pratiquer en ambulatoire sous une simple anesthésie locale. Les soins postopératoires sont limités au maximum. Il faut environ trois semaines pour que la patiente retrouve une vie sociale, mais les hématomes et les œdèmes peuvent durer plus longtemps et les cicatrices autour de l'oreille peuvent mettre plusieurs mois avant de disparaître.

À gauche, aspect de cou empâté avant lifting CF biplan. À droite, résultat 6 mois après lifting CF biplan. © Dr Mitz, tous droits réservés

Quels sont les risques d'une opération de type lifting cervico-facial ?

Un lifting cervico-facial comporte des risques qui sont répertoriés depuis longtemps.

  • Hématome géant compressif en postopératoire, qu'il faut rapidement reprendre au bloc opératoire.
  • Infection postopératoire à traiter rapidement.
  • Nécrose cutanée très rare mais qui en général disparaît après de simples soins sans nécessité de réintervention.
  • Paralysie faciale localisée qui en règle générale s'estompe après quelques mois, davantage liée à une coagulation d'une petite branche nerveuse plus qu'à une véritable plaie.
  • Œdème postopératoire prolongé, pouvant indiquer des massages locaux.
  • Asymétrie du visage, mais qui était souvent préexistante, d'où l'intérêt de pratiquer des photographies préopératoires précises pour valider l'état antérieur.
  • Mauvaise cicatrisation avec tendance à des cicatrices élargies, ou bien hypertrophiques, au pire chéloïdiennes qu'il faudra traiter de façon adaptée.
  • Douleur postopératoire, dont il faut trouver la cause : hématome profond localisé, ou section d'une petite branche nerveuse sensitive, qui sera infiltrée avec un produit anesthésiant.

Les causes d'insatisfaction ne sont pas fréquentes, 5 % des patients opérés d'un lifting cervico-facial les expriment et de manière très diverses, allant depuis un mauvais accueil en clinique, une chambre non satisfaisante, des soins infirmiers qui créent un conflit ou un mécontentement, un suivi postopératoire insuffisant. Ces détails matériels doivent être relativisés, mais néanmoins corrigés par les doléances de la patiente et du chirurgien auprès de la direction de l'établissement. L'insatisfaction de la patiente qui peut trouver que son résultat est insuffisant, ou bien se dégrade rapidement, (entre six mois et un an après opération) imposera une reprise chirurgicale, qui sera alors indiquée au moins après un an d'évolution. Mais la principale cause de non satisfaction est liée à un mauvais résultat objectif ou à la constatation d'un défaut d'information concernant les suites imprévues ou plus complexes qui prolongent les suites d'une opération qui avait été présentée comme bénigne et facile à vivre. C'est pourquoi il est important de signaler qu'un lifting cervico-facial est une opération importante, complexe pour le chirurgien, et avec un suivi postopératoire prolongé, ce qui explique également le prix important du lifting cervico-facial qui est l'opération la plus chère en matière de chirurgie esthétique en général.

À gauche, patiente jeune demandeuse de rétablissement de l’ovale du visage par chirurgie efficace. À droite, résultat obtenu par microlift six mois après l'opération. © Dr Mitz, tous droits réservés

Quelles sont les meilleures précautions pour se faire opérer avec confiance ?

  • Bien choisir son chirurgien plutôt par la recommandation du médecin généraliste traitant, le bouche-à-oreille plutôt que par Internet.
  • Consulter l'anesthésiste dans l'établissement où vous serez opéré, dans la semaine qui précède l'opération.
  • Pratiquer tous les examens complémentaires nécessaires à votre santé avant l'opération.
  • Éviter sucre, chocolat, alcool une semaine avant l'opération et une semaine après l'opération, afin que le taux de sucre dans le sang soit bas et prévienne l'infection.
  • Prévoir une quinzaine de jours minimum pendant lesquels vous pouvez rester isolé ou sans travailler, sans relation publique compromettante.

Quelle est la durée de vie d'un lifting cervico-facial ?

D'après toutes les statistiques publiées et l'étude des méta-analyses, la durée moyenne d'un lifting est de 8 à 15 ans, en fonction de la qualité de vos tissus. Certes la technique chirurgicale employée joue un rôle important dans la durée de bonne tenue d'un lifting, mais ce n'est pas le seul facteur déterminant, loin de là !

Peut-on refaire un lifting si le premier a été raté ?

La réponse est certainement oui, à condition que le chirurgien qui vous a opéré, précise la technique opératoire utilisée, par un compte-rendu opératoire qu'il doit vous délivrer après son opération. Cela permettra au chirurgien qui doit vous réopérer de mieux comprendre pourquoi votre lifting n'a pas réussi, et lui donnera les clefs de la retouche opératoire à effectuer.

Peut-on recourir à plusieurs liftings cervico-facial dans sa vie ?

J'ai déjà pratiqué des 3e et 4e lifting chez des patients qui avaient commencé à subir des interventions de rajeunissement facial dès la quarantaine. Ces patients qui parfois avaient une maladie des fibres élastiques (la progéria), constatent la nécessité d'une reprise chirurgicale tous les 10 ans environ. J'ai aussi opéré des patientes de 80 ans et plus dont l'état intellectuel parfait et les activités physiques voire professionnelles imposent une apparence aussi dynamique et juvénile que possible. La réponse est donc oui par expérience à la question posée. Ceci est notamment rendu possible par le progrès des méthodes d'anesthésie utilisant des drogues non dangereuses pour le cerveau, ne constituant pas un danger sérieux pour notre état neuronal malgré un âge avancé.

Conclusion

Prendre la bonne décision en ce qui concerne l'opportunité de réaliser un lifting cervico-facial n'est pas si facile que cela car plusieurs paramètres doivent être analysés et la confiance doit rester absolue entre le chirurgien qui ne doit pas opérer par amour du gain, et le patient qui ne doit pas redouter une opération si elle est pratiquée dans les règles de l'art. L'importance du suivi postopératoire doit être soulignée, et le chirurgien que vous aurez choisi doit vous informer suffisamment au préalable, à la fois de ce que vous pouvez attendre de l'opération d'une façon raisonnable et habituelle, et des risques généraux mais aussi spécifiques que vous pouvez redouter dans votre cas précis. Lorsque ces conditions sont réalisées, le lifting cervico-facial est vraiment une opération extraordinaire dans notre panoplie de chirurgien esthétique et réparateur !

créer site internet  louer un site  création de site  créer son site  créer un site  creer un site  créer un site internet  créer un site web  créer votre site internet  sites créés  référencement internet top 10 Google